Non classé

Autismes, déficiences intellectuelles, troubles du comportements…

L’activité physique pour mon enfant ?

L’activité physique est bénéfique pour votre enfant quel que soit son niveau, ses difficultés, ses capacités.

Recommandations OMS pour les 5-17 ans : « l’activité physique englobe notamment le jeu, les sports, les déplacements, les activités récréatives, l’éducation physique ou l’exercice planifié, dans le contexte familial, scolaire ou communautaire… Pour améliorer l’endurance cardio-respiratoire, la forme musculaire et l’état osseux et réduire le risque de maladies non transmissibles », il est recommandé  :

– Au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue pour obtenir un bénéfice supplémentaire pour la santé.

– Activités d’endurance. Des activités d’intensité soutenue, notamment celles qui renforcent le système musculaire et l’état osseux, devraient être incorporées, au moins trois fois par semaine.

Les effets bénéfiques : « amélioration de la condition physique (endurance cardio-respiratoire et force musculaire), un tissu adipeux moins important, un profil de risque favorable pour les maladies cardio-vasculaires et métaboliques, un meilleur état osseux et une réduction des symptômes de la dépression. » Pour plus d’informations

• Pour ceux que ça interesse, voici un article de Jean MASSION (autisme_et_sport_1193816369868) qui nous explique ce que « peut  apporter la pratique des activités physiques et sportives a l’enfant avec autisme, compte tenu de ses difficultés dans les domaines perceptifs, moteurs, de communication, de socialisation.  »
Il nous rappelle que l’enfant avec autisme est un être en développement, qui apprend comme l’enfant normal, mais à un rythme plus lent et que les dysfonctionnements qu’il présente peuvent être compensés en tout ou en partie par l’exercice.